Blog Digital Marketing WSI France

EN 2013 LA RÉVOLUTION DE L’E-PUB !

Publié par Gilles Dandel le 1 février 2013

Fotolia_17962022_XS

 

 

 

La marche révolutionnaire de l’e-pub est en marche, avec des chiffres et une diversité des offres sans cessent en croissance, même si la progression n’est plus prévue au delà de 5% pour 2013, la publicité digitale dans le contexte sociétal actuel, est promue à un bel avenir. 

 

 

 

À elle seule la France se place à la 7ème position mondiale avec un total de dépenses publicitaires digitales de 3,19 milliards de dollars.

On a comptabilisé un total mondial en dépenses pour les publicités digitales de 105,02 milliards de dollars et une progression de 64.8% est annoncée pour 2016 !(Source: e-marketer)

Fotolia_33055572_XS

Les dépenses publicitaires sur Internet s’effectuent également de plus en plus sur mobile avec un taux de pénétration International des utilisateurs de Smartphone à 13.5% alors que en France nous nous situons au dessus de cette moyenne avec un de taux de pénétration de 25,2% en 2012 avec en prévision d’une large progression d’ici à 2016 pour atteindre 58.7% de d'utilisateurs de Smartphone sur la globalité de la population française. 
Tant de chiffres qui tendent à montrer l’important de développer des publicités sur Internet et sur mobiles pour les années à venir. 

L’E-publicité bien sûr vous connaissez, vous en avez sous les yeux plusieurs fois par jour ; alors voici les incontournables à ne pas manquer et qui ne vont cesser de se développer :

- LE SEARCH :

- Sur les moteurs de recherche : Adwords de Google reste encore l’incontournable pour les annonceurs 

- Les réseaux sociaux : La grande tendance sera celle des Ad servers qui permettent de mesure la performance des campagnes réalisées sur les réseaux sociaux comme Facebook, car sans mesure on ne peut continuer à dépenser du budget publicitaire !

- L’AFFILIATION : 

Un programme d’affiliation est un ensemble de relations contractuelles entre un site à vocation commerciale initiateur du programme, qui est le plus souvent un site marchand ; et un ensemble de sites partenaires de natures diverses qui jouent un rôle d’apporteurs de trafic et d’affaires. Le site initiateur du programme est dénommé "l’affilieur", et les sites partenaires adhérant au programme les "affiliés". Ensuite l’affilieur va rétrocéder une commission à l’affilié en fonction du programme d’affiliation signé (taux de clics, nombre d’affichages..) Ce programme d’affiliation est très largement utilisé aujourd’hui et s’annonce en progression pour 2013

Fotolia_696172_XS

- LE DISPLAY : 

- Le retargeting : est aussi appelé Re-Marketing est l’utilisation de « cookies » qui permettent de proposer une publicité display à un internaute en fonction de son historique de navigation. La diffusion se fait sur des sites Internet vendant leurs espaces pubs de la même manière sur le Display classique.
Pour ce faire vous pouvez utiliser notamment Adsense. 

- Real-time-bidding : que l’on appelle également en France « les enchères en temps réel », est un concept qui ne cesse de se démocratisé (avec des entreprises comme Criteo, Sociomantics…)

  L’IDC prévoit une croissance d’environ 59% par an. 
Les enchères en temps réel désignent le principe par lequel des espaces publicitaires internet display sont affectés en temps réels aux annonceurs en fonction des enchères qu’ils ont formulées sur les formats et critères de ciblages correspondants. 
En quelque sorte, un message et une offre publicitaire personnalisés et optimisés en temps réel apparait sur certains sites en fonction l’engagement de l’internaute. Par exemple, une femme qui aime faire du shopping online, qui a ces sites de références… va davantage être réceptive à des publicités de prêt-à-porter ou d’un de ces magasins favoris.. De fait, les enchères sont plus élevées pour des personnes qui sont plus susceptibles d’être la bonne cible intéressée. 

LES COMPARATEURS: 

Sites créés dans le but de comparer les prix dans un domaine, secteur très ciblé comme les voyages, les produits de beauté (Jetcost.com, ciao.fr...), ou au contraire très large et répertorient tous types de produits sous le même nom. Les comparateurs de prix les plus connus en France se nomment Kelkoo.fr, Leguide.com, Shopping.com... Cependant aucun site comparateurs de prix ne peut prétendre trouver forcément le moins cher du marché. C'est une pratique financée par les sites marchands eux même, le classement par défaut est majoritairement fait en fonction du prix qu'ils payent. Pour contrôler ces arrangements, plusieurs accords ont tenté d'être rédigé comme un "code de déontologie" en 2008. Aujourd'hui les critères prioritaires de classement des offres ont un peu changé, la « pertinence » et la « popularité », c’est-à-dire le nombre de clics sur une offre permettent aux annonces d'être mieux classées. Mais le facteur prix payé du marchand est toujours prix en compte, mais selon certains sites de comparateurs, ce critère ne permet pas d''acheter la 1ère place !

- MOBILES ET TABLETTES : 

L'IDC prévoit une hausse encore très importante de détenteurs de ces gadgets nouvelles technologie, ils représenteront plus de la moitié de la croissance des ventes IT mondiales en 2013, qui sont prévues à 5,7%.

Alors maintenant à vous de jouer, n'hésitez pas à contacter directement à un expert WSI en Marketing Internet pour avoir davantage de renseignements sue -E-pub et comment l'adapter à votre business. 

Assistez à notre conférence en ligne du WebMarketing gratuit sur « la génération de lead & la conversion» illustré par un cas concret afin de pouvoir vous mettre en situation !

Catégories: e-commerce